FAV 2023     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications  -   Collaborations  -  MedI-FAV         


VORTEX
VORTEX: N.GRUN & P.LAURENT
Strasbourg // France

Nicolas Grun et Pierre Laurent sont tous deux diplômés de l’école d’architecture de Strasbourg en 2007. Membres du collectif d’ar’t’chitecte strasbourgeois 3RS, ils projettent d’ouvrir prochainement leur agence d’architecture. Ils expérimentent une architecture transversale, à volume zéro dans une recherche d’intensité plutôt que de densité. L’enjeu est de constituer l’espace sans forcément construire d’édifice. Leurs interventions libèrent la ligne et l’espace en donnant plein pouvoir à la lumière et aux jeux d’échelles. Leur travail est remarqué lors du concours Minimaouse 3, des info-box des journées de l’architecture de Strasbourg, du Bostik art trophy du concours Algéco... Par le biais d’appels à projets semblables à celui du FAV, ils réalisent régulièrement des expérimentations à la marge de l’architecture et de l’art au travers d’installations éphémères lors de festivals.

Nicolas Grun and Pierre Laurent are both graduated from the Ecole d’Architecture of Strasbourg in 2007. Members of the collective ar’t’chitecte of Strasbourg, they intend to open soon their agency of architecture. They experiment transverse architecture, in zero volume in a research for intensity rather than for density. They want to constitute the space without necessary buildings. Their interventions release the line and the space by giving power to the light and to the games of scales. Their work is noticed during the competition Minimaouse 3, the days of the architecture of Strasbourg, the Bostik art trophy by the competition Algéco... By festivals as FAV is, they realize regularly experiments outside of the architecture and of the art through short-lived installations during festivals.


L’installation met en évidence le dialogue entre l’immatérialité de la lumière et la présence physique de l’architecture. Le projet s’appuie pour cela sur un dispositif qui empêche les rayonnements solaires de s’en échapper : un trou noir. La dynamique noire et élancée de l’objet entre en résonance avec le lieu. La cour est plongée dans l’ombre du Vortex. L’installation absorbe la lumière du jour et la restitue par l’intermédiaire d’une forme lumineuse qui travaille au fil des heures les volumes et les reliefs de la cour. Vortex propose un jeu subtil qui possède le pouvoir de dévoiler la beauté de l’architecture en la baignant d’obscurité.

The installation wants to introduce a dialogue between the immateriality of the light and the physical presence of the architecture. The project offers a device which prevents the solar radiations from escaping of it : a black hole. The object’s dynamic enters in echo with the place. The courtyard is plunged into the shadow of the vortex. The installation absorbs the daylight and restores it through a bright shape which changes with the hours the volumes and the reliefs of the courtyard. Vortex proposes a game which possesses the power to reveal the beauty of the architecture by putting it in the darkness.