FAV 2023     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications  -   Collaborations  -  MedI-FAV         


TRUTHEHOLE
SPLACE - A.BOSIO & G.CASSINELLI & A.LAVARELLO & K.PERINI & F.VALIDO
Gênes // Italie

Splace, créé en 2009 par cinq architectes de Gènes, est le résultat d’une collaboration issue d’un parcours de formation commun. L’idée est de développer les thèmes architecturaux les plus courants : la relation avec les media, les questions d’espaces publics et de transformations, la réutilisation d’immeubles à l’abandon, la mise en relation avec d’autres arts. Splace est une organisation ouverte, informelle et flexible où des techniques et intérêts différents et complémentaires se mélangent : développement urbain durable, outils et langages informatiques au service de l’architecture, investissement photographique, solutions historiques et esthétiques… Parmi les expériences les plus récentes, il y a « In/comunicazione », une exposition-workshop interdisciplinaire pour de jeunes artistes ; l’exposition a été mise en place par Splace à Scalinata Borghese, nouvel immeuble d’art nouveau, à l’abandon depuis 40 ans.

Splace has been founded in 2009 by fi ve young architects from Genoa, connected by common working, didactic and research experiences. The design team represents the result of previous collaborations, after sharing a formative path. The idea is to develop some of the most current architectural topics: the relationship with mass media, the issues about public spaces uses and transformations, the temporary reuse of abandoned buildings, the connections with other arts. Splace is an informal, fl exible and open organization, where different and complementary interests and skills mix up: urban sustainability, digital tools and languages for architectural analysis and design, photographic investigation, historical and aesthetical issues. Splace works on graphics, photography, exhibition, urban happenings and installations, architectural competitions.


L’ombre et la lumière sont les éléments clef de la perception de l’architecture voire plus généralement, de la réalité. Ainsi, pour ce projet, nous nous sommes inspirés de l’Allégorie de la Caverne de Platon. Les seules images de la réalité de la cour ne sont visibles que depuis l’intérieur de notre structure. Elle se compose d’une chambre noire à l’intérieure s’ouvrant sur l’extérieur par un seul minuscule trou. A l’extérieur, la structure est entièrement réfléchissante et déforme la réalité grâce aux lois de l’optique coupant ou inversant les images. Enfin, la méthode de la vision par ce minuscule trou peut être perçue comme une métaphore de la relation entre l’architecture et les utilisateurs qui sont souvent influencés par les médias : l ’architecture dont nous parlons, lisons et écrivons n’est qu’images, plans, photos, au lieu d’espaces réels vivants.

Light and shadow are key elements of the perception of architecture. With our project, the necessary condition for perception is light as material. Through this practice it’s possible to obtain a living and dynamic image of reality. As Plato suggests in his allegory of the cave, we can perceive the world only through its projection. A tunnel leads the viewer from the street to the darkroom. The only links with the surrounding architecture are the images projected by the pinhole and the visitor feel like Plato’s prisoners. The real space is revealed when the observer exit the cave entering the courtyard. Will the correspondence be plain? In fact the images are upside down due to optics laws, and represent just a selection of reality. Finally, the pinhole method is a metaphor of the relation between architecture and users, which is influenced by the representation media: the architectures we talk, read and write about are images - plans, renderings, photos - rather than actually-lived spaces.