FAV 2020     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications             


SENSUALITÉ INVISIBLE
Nicolas BAUDRU & Léa CORBA
Paris // France

De nos années d’études à l’Ensa de Paris-Belleville, nous avons gardé le plaisir de travailler ensemble et un goût commun pour une architecture sobre, mettant en valeur les volumes, la lumière et des matériaux bruts. Notre collaboration nous permet de pousser plus loin nos différentes recherches et d’associer la créativité et les connaissances structurelles de Léa avec le sens du volume et du détail de Nicolas. Ainsi, nous sommes fiers de réaliser notre première œuvre construite pour le festival.
En parallèle, Léa est chef de projet chez B+M Architecture, après des expériences à Londres ou à Gênes. Elle développe aujourd’hui de nombreux projets dans l’hôtellerie et les ouvrages d’art.
De son côté, Nicolas gère des projets résidentiels à New York ou Tel-Aviv pour l’agence Pierre Yovanovitch Architecture d’Intérieur, où chaque détail est réalisé sur mesure.


From our studies in Paris-Belleville school of architecture, we have kept the pleasure to work together and a common taste for an understated architecture, that emphasises volumes, light and rough materials. Our collaboration allows us to go deeper in our ideas and to associate Léa’s creativity and structural knowledge with Nicolas sense of volume and detail. Thus, we are very proud that our first build project will be for the festival.
In parallel, Léa is project manager at B+M Architecture, after different experiences in London or Genoa. She is now developing numerous projects both in civil engineering structures and in hotel business.
For his part, Nicolas is now taking care of several residential projects in New-York or Tel-Aviv for Pierre Yovanovitch Interior Design, where every detail is custom-made.




En écho à la mer juste en face, l’installation vient créer un paysage mouvant, sensuel, sur la fontaine de la place Mars-Janicaud. Là où se trouve d’habitude un simple parterre d’eau calme et des plots en béton, tels des récifs, apparaît un nouveau cheminement pour le passant, l’invitant à traverser les flots en centre d’une tempête. Marchant sur une surface bleu klein, il est entouré par une structure de bois blanc qui vient recréer les ondulations de l’eau. De l’extérieur, les miroirs perturbent la lecture de l’ensemble pour mettre en valeur la sensualité de la courbe, l’eau et l’environnement.

Echoing the sea just on the other side of the street, the installation creates a sensual, yet moving landscape on the fountain of Mars-Janicaud square. Where you can usually see a simple parterre of quiet water, with concrete blocks mimicking reefs, appears a new path, inviting everyone to go through the waves, in the middle of a storm. Walking on a blue Klein surface, the stroller is surrounded by a white wooden structure that recreates the ripples of the sea. From the outside, mirrors disrupt the comprehension to emphasize the sensuality of the curve, the water and the surroundings.