FAV 2020     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications             


EDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE
            
Le FAV 2018 innove au travers d’une co-création visant à la réalisation de 4 projets d’architectures éphémères présentés dans la cour Soulages du Rectorat de l’Académie de Montpellier.
Il s’agit de mettre en place une pratique de collaboration interministérielle articulée autour d’un événement culturel grand public, gratuit et ouvert à tous. Le Festival des Architectures Vives devient le vecteur d’échanges entre le Ministère de la Culture et le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. L’inscription territoriale associe des scolaires de l’Académie de Montpellier / un Établissement d’Enseignement Supérieur (École Nationale Supérieure d’Architecte de Montpellier) / un acteur culturel (FAV) d’un même territoire avec une large diffusion et visibilité.
Le projet s’inscrit dans le cadre du programme Éducation Artistique et Culturelle porté par le Ministre de l’Éducation Nationale et le Ministre de la Culture dont les objectifs sont de permettre à tous les élèves de se constituer une culture personnelle riche et cohérente tout au long de leur parcours scolaire / de développer et renforcer leur pratique artistique / permettre la rencontre des artistes et des œuvres, la fréquentation de lieux culturels.
C’est donc 13 étudiants de l’ENSAM associés à 4 classes de CM1/CM2 de 4 écoles primaires de Montpellier qui ont ensemble co-construit les installations présentées au FAV 2018.


The FAV 2018 innovates through a co-creation aiming at the realization of 4 projects of ephemeral architectures presented in the courtyard Soulages of the Rectorate of the Academy of Montpellier.
This is to establish an interdepartmental collaboration practice articulated around a public cultural event, free and open to all. The Festival des Architectures Vives becomes the vector of exchanges between the Ministry of Culture and the Ministry of Higher Education, Research and Innovation. The territorial enrollment associates schools of the Academy of Montpellier (classes of CM2) / an Institution of Higher Education (National School Superior of Architect of Montpellier) / a cultural actor (FAV) of the same territory with a large diffusion and visibility.
The project is part of the Artistic and Cultural Education program promoted by the Minister of National Education and the Minister of Culture, whose objectives are to enable all students to build a rich and coherent personal culture at the same time. along their school path / to develop and strengthen their artistic practice / to allow the meeting of artists and works, the frequentation of cultural places.
It is therefore 13 ENSAM students associated with 4 classes of CM1 / CM2 from 4 primary schools of Montpellier who together co-built the facilities presented at the FAV 2018.

Ecole Jeanne d’Arc - classe de CM1/CM2
ENSAM : Victor Bernard, Thibault Leconte, Dylan Grondin


Labydoise : Ce pavillon conçu avec les enfants de l’école Jeanne d’Arc est réalisé intégralement en ardoises scolaires maintenues par une structure en bois. La volonté des enfants était de traiter des notions telles que le parcours, le fait de laisser une trace ou encore, que le pavillon soit accessible et utilisable par tous. L’utilisation d’un système constructif, s’inspirant du jeu de société Puissance 4, ne dégradant pas les ardoises permet de plus de les réutiliser à l’issue du festival en les redistribuant, par exemple dans des écoles.

Labydoise: This pavilion designed with the children of the Jeanne d'Arc school is made entirely of school slates maintained by a wooden structure. The will of the children was to treat notions such as the course, the fact of leaving a trace or even, the pavilion is accessible and usable by all. The use of a constructive system, inspired by the board game Power 4, not degrading the slates allows more to reuse at the end of the festival by redistributing them, for example in schools.





Ecole Auguste Comte - classe de CM1/CM2
ENSAM : Shama De Maisonneuve, Corentin Divol, Thomas Giralt


Egnaro : Vous l'avez remarqué ? Prenez Egnaro à l'envers : orange ! Ici, nous vous proposons un monde orange, créé par des enfants qui adorent ce fruit. Alors, découvrez les beautés du pavillon Auguste Comte qui mettra en éveil vos cinq sens...

Egnaro: You noticed it? Take Egnaro upside down: orange! Here we offer an orange world, created by children who love this fruit. So, discover the beauties of the Auguste Comte pavilion that will awaken your five senses ...






Ecole Lamartine - classe de CM1
ENSAM : Célia Colmart, Pauline Fasciale, Pauline Trolet


La campagne à la ville : Vous aller pénétrer dans quelques instants dans un labyrinthe magique où de nombreuses surprises vous attendent. Ce pavillon se présente comme un labyrinthe géométrique avec des lignes et des angles droits, il est un peu étroit et la forme du plafond pourra peut être vous surprendre. Mais cela vaut la peine d’y rentrer. Entièrement recouvert de lavande, il vous donnera l’impression de vous annoncer l’été et le soleil à la campagne. Ce pavillon propose des parcours et des espaces variés afin de fréer une sensation de confort et bien être.
Le deuxième tunnel, plus sombre, vous mettra peut être mal à l’aise mais ne vous inquiétez pas, la sortie n’est pas loin. Et surtout, soyez attentifs jusqu’au bout ! Durant votre parcours, vous risquez de tomber nez à nez avec une surprise, un bouquet de lavande à cueillir ... Gardez tous vos sens en alerte.

La campagne à la ville : The countryside in the city: You will enter a few moments in a magical labyrinth where many surprises await you. This pavilion is a geometric labyrinth with lines and right angles, it is a bit narrow and the shape of the ceiling may be surprising. But it's worth it to go back. Completely covered with lavender, it will give you the impression of announcing the summer and the sun in the countryside. This pavilion offers varied courses and spaces to experience a feeling of comfort and well being. The second tunnel, darker, will put you be uncomfortable but do not worry, the exit is not far. And above all, be attentive to the end! During your journey, you may come face to face with a surprise, a bouquet of lavender to taste ... Keep all your senses alert






Ecole Gambetta - classe de CM2
ENSAM : Benjamin Maylin, Jessica Sprenger, Quentin Brion


Parcourir 1000 bambous : La ville est un lieu de stress permanent où il est impossible de se recentrer sur soi. En créant un espace dédié à la détente, les gens sortent de ce pavillon dans un cadre exceptionnel; ils redécouvrent la ville et sa sensibilité. Nous avons besoin d’une ville plus à l’écoute, qui prend soin de nous, qui met nos sens en éveil ! Le point de départ de la réflexion a été d’utiliser ces sens pour s’évader du quotidien urbain en sélectionnant trois sens : l’ouïe, l’odorat et le toucher. Cette installation a été imaginée avec une contrainte : n’utiliser qu’un seul matériau : le bambou, qui est solide et naturel. L’inspiration est venue de l’oeuvre de Magalie Segala : «l’isoloir à mémoire» pour permettre au public, le temps d’un instant, de s’isoler, de réfléchir, rêver. La forme allongée de la structure fait penser à un chemin, qui permet de partir d’un état de stress et d’arriver apaisé. A l’entrée, le spectateur rentrera dans un espace fermé, humide, il se déplacera lentement en se frayant un chemin parmi une fôret de bambous qui s’entrechoquent à son passage. C’est une sensation inouïe de nature, de fraîcheur et de bien-être ...

Parcourir 1000 bambous : 1000 bamboos: The city is a place of permanent stress where it is impossible to refocus on oneself. By creating a space dedicated to relaxation, people come out of this pavilion in an exceptional setting; they rediscover the city and its sensitivity. We need a city that is more attentive, takes care of us, and sets our senses awake! The starting point of the reflection was to use these senses to escape the urban daily by selecting three senses: hearing, smell and touch. This installation was imagined with a constraint: use only one material: bamboo, which is solid and natural. The inspiration came from the work of Magalie Segala: "the memory booth" to allow the public, for a moment, to isolate themselves, to think, to dream. The elongated shape of the structure is reminiscent of a path that allows one to leave a state of stress and arrive calm. At the entrance, the spectator will return to a closed, humid space, he will move slowly as he makes his way through a forest of bamboos that collide as he passes. It's an incredible sensation of nature, freshness and of well-being ..