FAV 2020     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications             


Pavillon du Festival des Architectures Vives 2018
Prisme - ATELIER VECTEUR, KAROLE BIRON ET JOSE LUIS TORRES
Montpellier// France - Quebec // Canada

   
   



Le FAV et le festival québécois Passages Insolites ont été sélectionnés par la Commission permanente de coopération franco-québécoise porté par le consulat de France à Québec conjointement avec le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec pour mener à bien une action de co conception. Du 8 au 16 septembre 2017, l’Atelier Vecteur composé des français Coline Giardi, Thomas Dalby et Ugo Elzière associé à Karole Biron et José Luis Torres, artistes québecois ont ainsi eu l’opportunité de réaliser une installation éphémère dans une ruelle du quartier du vieux port à Québec.


The FAV and the Quebec Festival Passages Insolites have been selected by the French-Quebec Permanent Commission for Cooperation led by the French Consulate in Quebec City with the Ministry of International Relations and Francophonie of Quebec to conduct a co-design initiative. From 8 to 16 September 2017, the Vector Workshop composed of the French Coline Giardi, Thomas Dalby and Ugo Elzière associated with Karole Biron and José Luis Torres, Quebec artists have had the opportunity to realize a temporary installation in an alley of the district of old port in Quebec.





ATELIER VECTEUR, KAROLE BIRON ET JOSE LUIS TORRES
Coline Giardi, Thomas Dalby, Ugo Elzière, Karole Biron et José Luis Torres

- L’Atelier Vecteur est fondé en 2010, de la rencontre de 5 membres, architectes, designers, artistes, graphistes ayant en commun un passage à l’école d’architecture de Montpellier. L’objectif originel est de créer un outil permettant à ses membres d’expérimenter des pratiques architecturales et artistiques originales, de se libérer du car can de la pratique traditionnelle et de mettre en œuvre des collaborations ponctuelles, adaptées aux projets sélectionnés par le collectif.
Sa pratique consolidée par diverses expériences professionnelles à travers le monde : Irlande, Australie, Chine, l’Allemagne, Canada; l’Atelier Vecteur tire son dynamisme d’une confrontation d’expériences et d’associations pluridisciplinaires.
Après deux années consacrées à l’étude, la recherche et la production de projets abstraits, l’année 2012 voit la première réalisation concrète de l’Atelier Vecteur s’élever dans la cour de l’hôtel St Cômes : Le pavillon d’accueil du Festival des Architectures Vives de Montpellier. « Woodbox » est un cube de trois mètres de coté, réalisé en tasseaux de bois révélant au visiteur un intérieur ovoïde en contraste manifeste avec la cour, minérale et orthogonale.
Cet ouvrage va ancrer les trois principes directeurs de l’Atelier Vecteur :
- le module,
- le matériau unique,
- la conception / réalisation.
Articulation de multiples domaines créatifs, l’Atelier Vecteur se veut laboratoire d'idées et outil de réalisations. Au-delà d’une réflexion fonctionnelle, c’est l’expérimentation architecturale et artistique qui est au cœur de la démarche d’Atelier Vecteur.

- José Luis Torres est né en Argentine. Il détient un diplôme en arts visuels, en sculpture et une formation en architecture ainsi qu’en intégration des arts à l’architecture. Il vit et travaille au Québec depuis 2003.
Ses œuvres ont été présentées dans le cadre de nombreuses expositions individuelles et collectives, au sein d’interventions publiques ainsi qu’au cours de résidences d’artistes à travers le Canada, l’Argentine, les États-Unis, le Mexique et l’Europe.
Le travail de José Luis Torres cherche à stimuler le rapport qui s’établi entre le lieu de présentation, l’œuvre et l’individu qui interagit avec cette dernière. Sa pratique, qui concerne surtout la sculpture, est essentiellement motivée par des détournements de sens et des gestes simples posés sur des objets et des matériaux modestes issus de nos environnements familiers.

- Artiste en arts visuels, Karole Biron axe son travail sur la relation arts/architecture/environnement et la façon de percevoir l’espace, de s’y mouvoir et de l’habiter. Elle réalise entre autres des installations immersives impliquant le corps et questionnant les repères architecturaux et urbains, ainsi que des oeuvres d’art publiques de grandes dimensions qui dialoguent étroitement avec l’espace dans lequel ils s’inscrivent.
L’artiste détient un diplôme en Arts visuels et Sciences de l’Architecture. Ses productions ont été exposées au Québec et à l’étranger (Bulgarie, Mexique, Brésil, France, Belgique). Elle participe à de nombreux jury et critiques d’ateliers à la fois en arts et en architecture et elle a donné, à ce jour, des conférences et ateliers sur la dynamique forme-lumière, au Québec et en Norvège. Cette spécialité atteste de sa sensibilité à l’égard de la présence de l’objet perçu dans son environnement.
Sa recherche se poursuit entre autres à travers la sculpture, la photographie, l’installation, la lumière et l’écriture.

L'Atelier Vecteur is created in 2010, the meeting of 5 members, architects, designers, artists, graphic designers having in common a passage to the architecture school of Montpellier. The original objective is to create a tool allowing its members to experiment with original architectural and artistic practices, to free themselves from the straitjacket of traditional practice and to implement punctual collaborations, adapted to the projects selected by the collective.Their practice consolidated by various professional experiences around the world: Ireland, Australia, China, Germany, Canada; l'Atelier Vecteur draws its dynamism from a confrontation of experiences and multidisciplinary associations After two years devoted to the study, the research and the production of abstract projects, the year 2012 sees the first concrete realization of l'Atelier Vecteur rise in the courtyard of the hotel St Cômes: The reception pavilion of Le Festival des Architectures Vives of Montpellier. "Woodbox" is a cube of three meters on the side, made of wooden cleats revealing to the visitor an ovoid interior in clear contrast with the court, mineral and orthogonal. This project will anchor the three guiding principles of l'Atelier Vecteur: the module, the unique material, and the design / realization. Articulation of multiple creative domains, l'Atelier Vecteur wants to be a laboratory of ideas and a tool of achievements. Beyond a functional reflection, it is the architectural and artistic experimentation that is at the heart of l'Atelier Vecteur initiative.




PRISME
Aborder la problématique de la ville intelligente sous l’angle de la technologie n’aurait aucun sens si nous n’y associons pas les citoyens qui la pratiquent. « Prisme » propose alors aux usagers de la cour St Côme d’adopter un nouveau regard sur cet environnement urbain au travers d’une réflexion sur la relation entre «intérieur» et «exterieur», «visible» et «invisible».Le pavillon d’accuei
du FAV 2018 se présente comme une invitation à la
lânerie, au mystère, au jeu et à l’interaction entre visiteurs.
Il définit un espace d’échange et de communication. Le bois brut apporte une couleur, une texture et une odeur impactant l’ensemble de la cour, la modifiant le temps du festival pour mieux marquer les visiteurs et les inviter à se mettre en scène. Convergence, interaction, rencontre et jeu sont les mots clefs pour aborder cet ouvrage. « Prisme » brouille le rapport intérieur/extérieur. Il cadre son environnement et nous interroge sur les problématiques de perception des espaces. La place de l’usager n’est plus claire et définie, dedans ou dehors. Il se questionne et porte un nouveau regard sur ce qui l’entoure.

Addressing the issue of the smart city from a technology perspective would be pointless if we do not associate not the citizens who practice it.
"Prisme" then offers users of the Court St Côme to take a new look at this urban environment through a reflection on the relationship between "inside" and "outside", "visible" and "invisible".
The FAV 2018 is an invitation to stroll, mystery, play and visitor interaction. It defines a space of exchange and communication. Raw wood brings color, texture and smell impacting the entire yard, changing the festival time to better mark visitors and invite them to
set the scene. Convergence, interaction, encounter and game are the key words to address this book. "Prism" blurs the inner / outer relationship. He frames his environment and questions us about the problems of perception of spaces. The place of the user is no longer clear and defined, inside or out. He questions himself and takes a new look at what surrounds him.