FAV 2020-2021     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications             


PIEGES DE SOUVENIRS
Yolanda Ortega Sanz & Jaime J. Ferrer Fores
Barcelone // Espagne

Yolanda Ortega Sanz et Jaime Ferrer J. Forés sont tout deux architectes basés à Palma de Majorque et Barcelone où ils enseignent la conception architecturale à l’Ecole d’Architecture de Barcelone, ETSAB. Leur agence a remporté de nombreux prix et concours, tels que la conception de 26 logements sociaux à Es Mercadal Minorque (2010), sélectionnés dans le prix Bauwelt First House (2012) ; l’espace public et le patrimoine industriel à Can Ribas, La Soledat, Palma de Mallorca (2011) ont exposé à la Biennale de Venise, 2012. Leurs travaux et recherches ont été publiés et présentés à plusieurs conférences.

Yolanda Ortega Sanz and Jaime J. Ferrer Forés are both practicing architects based in Palma de Mallorca and Barcelona where they are teaching architectural design at the Barcelona School of Architecture, ETSAB. Their office has won various awards and competitions, such as the design of 26 social courtyard-houses in Es Mercadal Minorque (2010), Selected in the Bauwelt First House Prize (2012); Public Space and industrial heritage in Can Ribas, La Soledat, Palma de Mallorca (2011) exhibited at the Venice Biennale, 2012. Their works and researches have been published and presented in several conferences.


La proposition consiste en une série de «pièges architecturaux pour la mémoire» positionnés de manière légère et subtile dans le lieu. L’installation éphémère invite les visiteurs à traverser la surface de l’eau grâce aux plates-formes existantes enveloppées d’une structure légère qui agit comme un filtre de lumière et constitue un «piège de souvenir». L’empathie suscitée par la texture biologique, les ombres et les reflets projetés permettent la création d’espaces sobres et propices au silence qui capturent le temps et les souvenirs. De manière stratégique des chaises blanches situées dans et hors des pièges, conduisent le visiteur à l’intérieur afin qu’en toute confiance il soit pris au piège. Enfin, des bouteilles flottantes entourent les pièges. Elles illustrent de manière symbolique les souvenirs volatiles, capturées et enregistrés hors des pièges. Qu’est-ce qui pourrait arriver si vos souvenirs sont finalement attrapés ?

The proposal consists of a series of « architectural traps for memory » positioned so light and subtle in place. The temporary installation invites visitors to cross the water surface through existing platforms wrapped in a lightweight structure that acts as a light filter and is a «trap memories». Empathy generated by organic texture, shadows and reflections projected enable the creation of sober spaces conducive to silence capture time and memories. Strategically located white chairs in and out of traps, lead the visitor inside so that there is confidence trapped. Finally, hanging and floating bubbles around the traps. They illustrate symbolically volatile memories, captured and stored out of traps. What would happen if your memories are finally caught?