FAV 2020     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications             


PROMENADE D’ENVOLÉES
ARCHISANAT - Adeline Vigneron & Marie Combette
Nancy // France
Le collectif Archisanat est né pour rassembler nos parcours et nos identités. Notre imagination poétique met en scène une architecture de l’expérimentation, artisanale et inventive. Elle est au service de notre sensibilité et nos outils pluridisciplinaires nous permettent un professionnalisme constructif. Fidèle à la matière, dans sa manipulation tant technique qu’esthétique, Archisanat s’oriente vers la conception intelligente d’une architecture de détournement. C’est par une pratique adaptée aux problématiques actuelles, faire beaucoup avec peu de moyens, que nous aspirons à stimuler la sensibilité, provoquer l’étonnement et donner source à imagination. Nous croyons en cette culture d’inspiration, comme un encouragement au bonheur par l’expérience. 

The Archisanat group was created to bring together our paths and identities. Our poetic imagination is demonstrated in the experimental architecture; creative and handmade. It is the use of our sensitive approach and multidisciplinary tools that creates our constructive professionalism. The use of esthetical and technical is the key that allows Archisanat to move towards intelligent architectural design of missapropriation, being always faithful to the materiality. Adapted to contempory practice, building more with the least resources, we stimulate sensitivity, arouse astonishement and nourish the imagination. We believe in the culture of inspiration as a path to happiness through experience.



« Le lieu, entre cité balnéaire et mer. Le quai, une promenade rythmée d’espaces-escaliers ; invitation à monter pour s’installer et contempler la mer, le skyline des pyramides de la Grande Motte. Interface, entre-deux : d’un côté le passage, la promenade, de l’autre la contemplation, l’infini. Ces espaces offrent un temps d’arrêt, une ouverture à la rêverie face à la mer. Le plaisir de s’asseoir et d’écouter le va-et-vient berçant des vagues, la rencontre de l’écume sur les rochers, limite entre paysage naturel et paysage construit. » Pour « la Dixième » le collectif ARCHISANAT propose de révéler l’instant « hors temps » qu’offre ce lieu au travers d’une expérience sensible et tactile. Une ouverture au voyage est mise en scène par un volume textile flottant dans l’air. Cinquante manches à air captent la brise, le vent, et se mettent en mouvement. Brise de mer et aussi parfois brise de terre. De leurs mouvements, un bruit de « papier froissé » rappelle le crépitement marin. C’est donc par un dispositif ludique que l’air se matérialise et invente une danse, stimulant à nouveau la rencontre entre palpable et impalpable, entre l’Homme et la Nature.

“The site, a place between a coastal town and the sea, The quay, a promenade punctuated by wide stairways, inviting the user to climb the steps, to take a seat and contemplate the sea, the skyline and La Grande Motte’s pyramids. Interface, in-between: on one side the path, the promenade; on the other side, the contemplation, the infinite. These spaces offer the user the time to stop, they give a moment of dreaming facing the sea. The pleasure of sitting down and listening the sound of the back and forth of the waves, the encounter between the sea foam and the rocks, limite between the natural landscape and the artifitial landscape.“ For “la Dixième“ the group ARCHISANAT has proposed to reveal the “timeless“ instant that the site offers through a sensitive and tactile experience. This journey of discovery is achieved by a staging of volumes that float in the air. Fifty wind-socks capture the breeze, the wind, and they begin to move. Sea breeze and, even sometimes, land breeze. Because of this movement, a noise like “wrinckle paper“ remains the crackling of the sea. It is through this playful dispositive that the air materialises and creates a dance, stimulating, once again, this relation between touchable and untouchable, between Men and Nature.