FAV 2023     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications  -   Collaborations  -  MedI-FAV         


PENTA REI
Josseran Crochet
Paris // France

Diplômé en 2003 d’une licence de webmaster et animateur 3D, il travaille au sein de l’agence McCann-Erickson Worldwide jusqu’en 2005 comme directeur artistique. Il rejoint cette même année l’École Spéciale d’Architecture (ESA Paris) où il suit, entre autres, l’enseignement d’architectes comme Sir Peter Cook (créateur du mouvement Archigram ) et Luca Galofaro (cofondateur de l’agence IaN+) En 2010 il obtient son diplôme d’architecture à l’ESA avec, comme directeur, Hugh Dutton (agence HDA). Un an plus tard il obtient sa HMONP au sein de l’agence Odile Decq – Benoît Cornette (ODBC). Il y est embauché en tant que chef de projet sur des concours comme le Musée Archéologique de Rabat (Maroc) ou encore la Tour Carlyle (la Défense - Paris). Il quitte l’agence ODBC en 2014 puis s’associe avec l’agence Crochet Design Concept (CDC) et travaille sur la réalisation et la transformation de brasseries, hôtels et restaurants parisiens. 2015 création de sa propre agence d'architecture: C.Studio.

In 2003 he graduted a webmaster - 3D animator’s degree and starts working at McCann-Erickson Worlwide Agency as an artistic director. In 2005 he went back to school and entered the ESA (École Spéciale d’Architecture) where his teachers are famous architects like Sir Peter Cook (Archigram Team) or Luca Galofaro (laN+ founder) and graduated his Diploma in 2010 with Hugh Dutton (HDA agency) as diploma director. After he graduated the HMONP exam, he joined the ODBC Architecture agency (Odile Decq - Benoit Cornette). He was in charge of the competition’s centre and he worked for the Rabat’s Archeological Museum (Maroco) or for the Carlyle’s Tower (La Défense, Paris). He left the ODBC agency in 2014 and joined forces with Crochet Design Concept agency (CDC) where the main activity is the creation and transformation of bars, hotels and restaurants in Paris. 2015 : he founded his own agency: C.Studio.




Certains bâtiments, comme l’Hôtel de Lunas, ont croisé des centaines de regards au fil des siècles. C’est notre oeil qui découpe le temps: à mesure que la sédimentation des instants s’y reflète, nous nous noyons dans l’espace qui nous entoure. Le paysage tiédit. Son imaginaire sera confronté à une véritable mise en abîme. Deux bassins au sol se situent de chaque côté de la cour. Leur fond est noir. La perception du visiteur est redéfinie dans le présent: à travers l’image des murs qui l’encerclent, il est renvoyé à la réflexion liquide de son imaginaire. Ainsi, en regardant vers le bas, il est immédiatement porté par un mouvement vertical. Le ciel s’impose. Comme lui, il est capricieux, il est en proie au hasard de l’instant. Ses humeurs se reflètent dans les miroirs obliques disposés à l’intérieur des bassins. Ce projet vise à mettre en valeur la fugacité de la rencontre entre le visiteur et cette cour qu’il traverse. L’eau, à l’instar du lieu dans lequel elle se trouve, est à la fois toujours semblable à elle-même et jamais tout à fait la même. Lorsque nos yeux se pose sur elle, ils épousent un présent à la fois hérité et sans limites.

Many buildings, such as the Hôtel de Lunas, have met the gaze of countless eyes throughout centuries past. It is the eye that carves up time: as the sedimentation of moments are reflected in it, we see ourselves within the space that surrounds us. Imagination is confronted as an authentic mise en abyme: two pools are on the ground at each sides of the courtyard; their bottom is black and the carpet between them is black. Perception is redefined in the present time: through the image of the walls circling, one may witness the liquid reflexion of imaginary visions. Looking to the ground, one is borne by vertical movement: the sky is overwhelming; it is capricious, and vulnerable to the randomness of spontaneity.Its eternally transient mood is reflected by slanted mirrors, which are scattered inside the pools and inserted between black stripes. This project aims at bringing about the transience of the meeting between the visitor and the courtyard that they walk across. It imitates what is temporary. Water, as with the structure that contains it is both the same and never as it once was. Therefore, by staring at it, one is embracing an immanent time, which is both inherited and limitless.

©photoarchitecture