FAV 2022     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications  -   Collaborations           



Installation MANU - Atelier MURO
Festival MAU
Partenariat Transefimer






Le point de départ de notre intervention est le fait que la mécanisation a conduit à la formalisation de l'architecture industrielle. Les usines sont devenues le foyer des machines et les villes ont été transformées pour les accueillir De ce point de vue, on peut dire que l'usine Roca Umbert est, en fait, un produit mécanique. Alors que les villes et les sociétés se transformaient à la suite de la révolution industrielle, l'arrivée des machines a eu un impact direct sur la vie des classes ouvrières qui ont commencé à protester pour de meilleures conditions de travail.
Le luddisme était un mouvement de protestation dont la réponse était la destruction des machines à marteaux dans les industries textiles. De nos jours, on parle de néo-ludisme pour qualifier la méfiance envers la technologie, et pourtant on constate que de plus en plus de valeur est donnée au fait main et aux procédés artisanaux. On ne peut nier que, jusqu'à présent, la sérigraphie industrielle a également été un vecteur de démocratisation des arts visuels.

L'œuvre MANU se construit à travers ces trois matériaux de réflexion que sont : l'architecture industrielle, le ludique et la sérigraphie textile Il s'agit donc de réaliser une réplique iconographique de la manufacture Roca Umbert, en tissu. La matière textile précédemment produite dans cette usine devient un habillage architectural. Pour faire un parallèle entre le marteau, symbole d'espièglerie et la sérigraphie textile, il faut chercher une référence venue du Japon. Un pays où le conservatisme et l'arrivée tardive de la révolution industrielle ont contribué à la préservation à ce jour de diverses activités artisanales, dont une technique appelée Tataki Zomé qui consiste à marteler des légumes pour faire des motifs.
De plus, la transcription du bruit produit par les coups de marteau reproduit un bourdonnement presque assimilable à une machine. C'est ainsi que se construit cette usine faite de mains diverses au travers d'ateliers collectifs de martelage.


La pièce a été construite dans un atelier de co-création avec des étudiants du département des arts de l'IES Celestí Bellera dans la ville de Granollers, qui a eu lieu le 19 mai 2021. Voici quelques images de la participation des étudiants à la création de la pièce :



Crédit photos: MAU