FAV 2020     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications             


La Vie en Rose
Atelier 5 - Samantha DUGAY & Nicolas BOUDIER & Stéphane COULAUD & Daniel DELGADO & Mathieu CANONGE
Montpellier // France


«IN(side)OUT» est une thématique intimement liée a la logique même d’organisation des demeures et hôtels particuliers de Montpellier construits du XVII au XVIIIème siècle. «IN(side)OUT» se prête à deux exercices distincts mais complémentaires : s’approprier une cour pour une intervention éphémère dans un écrin normalement inaccessible, contextualité la relation sociale entre les lieux intimes dédiés aux privilégiés et les espaces communs de la rue. Autrement dit, il y a cette année à traiter non seulement une exposition temporaire dans un patrimoine de rêve, mais également une séquence de découverte sociale. Il s’agira donc à la fois de jouer avec la magie de la découverte de ces magnifiques cours et de traiter l’invisibilité des espaces privés intérieurs. La façade percée est un filtre, posée autant pour contenir l’extérieur que pour ouvrir l’intérieur. Notre intervention est un «moulage», un négatif de la cour, une façade exacerbée mais indissociable de son double sans lequel elle n’existerait pas. Le nouvel objet pose la double question de l’intériorité ou l’extériorité comme localisation: être dedans ou être dehors mais surtout comme intériorité ou extériorité de consistance: être visible ou être caché.

«IN(side)OUT» is a thematic linked to the logic of the organization of private mansion of Montpellier. It encloses two distinct but complementary games: to make the courtyard one’s own during the festival for a short-lived intervention within a piece of heritage that is usually closed, contextualizing the relationship between, intimate places dedicated to the lucky ones. It is not only dealing with space, but also with the people, it is a social discovery. The architecture plays with the magic discovery of these emblematic courtyards and deals with the invisibility of the private outdoors spaces. The façade is a filter, put as well to contain the exterior and open the interior. The intervention is a model, a negative of the courtyard, an exacerbated façade that remains indissociable and without which the façade would not exist. The new object questions twice the interiority and the exteriority as localization: being inside or outside, but overall as interiority and exteriority of the consistency: being visible or hidden.