FAV 2023     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications  -   Collaborations  -  MedI-FAV         


KUB(OR)
LA MUTUELLE : E.CHIAPPONE-PIRIOU & M.ENRICO & D.ROUSSEL & S.SIFFLET

Paris // France

Issus de l’Ecole d’Architecture de Paris-la-Villette, nous avons créé La Mutuelle, croisement de nos quatre personnalités, de quatre pratiques singulières qui, par-delà leurs différences, se rejoignent dans cette plateforme d’expérimentation qu’est ce collectif. L’attention que nous portons à l’architecture, à la ville et au territoire est le moteur essentiel de nos ambitions. Au travers de notre pratique, nous explorons la relation que ces champs entretiennent avec leur environnement, en nous interrogeant sur la place qui peut être la leur dans une société en perpétuelle évolution. La Mutuelle se veut être une plateforme : la mise en commun de nos expériences et de nos compétences, tant pratiques que théoriques, nous permet aujourd’hui de mener à bien plusieurs projets, à des échelles et dans des domaines différents. Cette diversité est sans doute ce qui nous caractérise. Comme l’est également l’énergie qui nous anime et nous pousse à entreprendre, à oser, à inventer et ce malgré les contraintes.

From the School of Architecture of Paris-La-Villette, we created La Mutuelle, the crossing of our four personalities, four singular practices which, beyond their differences, join in this collective platform of experiment. The attention which we carry in the architecture, on the city and on the territory is the essential engine of our ambitions. Through our practice, we investigate the relation these fields have with their environment, by questioning us about the place in a society in perpetual evolution. La Mutuelle is like a platform : the mix of our experiences and our skills, practical and theoretical, allowed us to bring to a successful conclusion several projects, in different scales and domains.


Réminiscence d’une boule à facettes fragmentée, le projet se présente comme un mobile éclaté, parsemé dans l’espace de la cour permettant de créer un jeu lumineux fait d’ombres et de reflets. Des câbles sont tendus à différentes hauteurs et des cubes pendent à intervalles réguliers. Leurs faces inférieures sont habillées de miroir formant une surface qui quadrille le ciel de la cour. Reflet / inversion / projection... Tout se répète pour se confondre in fine dans sa propre image pixellisée, que renvoie le mobile. La démarche se caractérise par la dualité entre un processus génétique complexe, rendu possible par une utilisation poussée de l’outil informatique, et une réalisation des plus simples, facilitée par la maîtrise globale des informations qu’offre le travail computarisé. Avec des moyens simples, l’espace de la cour devient ainsi une fabrique de lumière, où – le temps d’un instant - éphémère et impalpable se matérialisent.

The project is a mirror ball split up and scattered in the space of the courtyard creating a game between shadow and light. A new roof of suspended cubes reflects, inverts and throws on the ground images of the courtyard and visitors.