FAV 2020-2021     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications             





YESOBAZA

Guillaume Peyret, Maris Dinis, Steven Servanton
Saint Etienne // France

Nous travaillons conjointement dans l’objectif de concevoir et promouvoir une Architecture interactive vectrice de la valeur du « vivre ensemble ».

Marie Dinis, Architecte, appuie sa démarche sur une véritable réflexion sur l’espace social, tout en travaillant sur des projets tertiaires qui demandent une approche plus pragmatique. Guillaume Peyret, designer et musicien aborde la question du dessin de l’espace à la fois sous l’angle de ce qu’il représente en tant que tel mais aussi de celui de ce qu’il peut permettre d’imaginer. Steven Servanton, développeur, a toujours choisi de mettre ses compétences au service d’entreprise ayant un attrait particulier pour l’Art et l’Architecture, domaines qui l’ont toujours questionné.

L’alliance de ces secteurs d’activité complémentaires nous permet de travailler sur l’idée d’une architecture vivante en explorant le lien entre espace et numérique. Notre aspiration commune peut se résumer de la manière suivante : permettre à l’usager d’interagir avec l’espace et non seulement de se trouver dans une position de contemplation, pousser l’homme à devenir acteur de l’évolution de son environnement en y donnant du sens.



We work collectively in the purpose of conceiving and promoting an interactive architecture holding the value of “living together”.

As an architect, Marie Dinis have an approach based around a real reflection about the social space, working on projects from the tertiary sector which requires a more pragmatic process. Guillaume Peyret is a designer and a musician who broach the subject of space design both from the perspective of what it represents as it is and also from that of what it can allow to imagine. Steven Servanton is a programmer who has always chosen to put his skills at the service of companies working in the Art and Architecture areas, as a person profoundly interested in those fields.

The combination of those complementary professional sectors allows us to work on the idea of a living architecture by exploring the link between space and digital.Our common inspiration can be summed up as follows : To allow the user to interact with space in order to find himself in the position of contemplation and also proposing to become an actor in the evolution of his environment by giving meaning to it.







AGRESTE

Florent Clier, Charlotte Fagart, Sebastien Roussel
Paris // France

Notre équipe se compose de deux architectes et un paysagiste ayant une expérience commune de plusieurs années au sein de bureaux internationaux.

En 2019, nous décidons de collaborer sur un certain nombre de sujets liés à la Nature et la place qu’elle occupe dans notre société.
Nous défendons un travail de recherche sur le terrain : Observer, dessiner, comprendre la géologie du sous-sol, les logiques du végétal afin d’appréhender un territoire et retranscrire tout ce qu’il peut laisser voir des usages, des comportements des personnes qui l’habite mais aussi des traces de son existence passée à révéler, à mettre en valeur ou à laisser intouchées.

Notre pratique nous permet de côtoyer un large champ d’experts avec lesquels nous œuvrons à la recomposition des paysages dégradés, contre la destruction des écosystèmes, et pour le renforcement de la nature en ville.

Notre projet “nature en transition” propose d’observer le fonctionnement du monde vivant et de nos écosystèmes pour mieux les comprendre et les protéger.



Our team consists of two architects and a landscaper who have worked together for several years in international offices. In 2019, we decide to collaborate on a number of subjects relating to nature and the place it occupies in our society.

We defend research work in the field, draw, see, understand the geology of the subsoil, and the logic of plants in order to understand a territory and transcribe everything it can reveal the uses and behaviors of the people who inhabit it, whilst uncovering traces of its past existence to reveal, highlight or leave untouched.

Our practice allows us to rub shoulders with a wide field of experts with whom wecollaborate with to recompose degraded landscapes, against the destruction of ecosystems, and to strengthen nature in the city.

Our project “nature in transition” proposes an observation of the functioning of the living world and our ecosystems to better understand and protect it





Atelier AJO

José Roldán et Alice Delattre
Cabra // Espagne / Paris // France

L’Atelier AJO est la rencontre de deux architectes, Alice Delattre et José Roldán, aux approches et à la culture franco-espagnole complémentaires, née de leur première collaboration au sein de l’agence RCR arquitectes (Espagne).  
L’un comme l’autre attachent autant d’importance au processus de conception et de fabrication qu’à l’objet final. Ils souhaitent s’inscrire dans un réel sociétal concret, en développant des récits singuliers pour répondre à des contextes uniques, au moyen d’une réflexion sur les usages, dans une dynamique toujours collective.

Ils s’emparent de la petite échelle afin de lier la pratique de l’architecture au faire, au toucher, à la compréhension et à la recherche par l’outil de la main et ils portent une attention particulière à la matière et aux détails.

Enfin, ils souhaitent inscrire leur action dans un engagement social, avec un questionnement constant sur les enjeux actuels de l’environnement, de la consommation et du réemploi.



Atelier AJO was born from the meeting of two architects, Alice Delattre and José Roldán, with complementary Franco-Spanish approaches and cultures, after a first collaboration within RCR arquitectes agency (Spain).  
Both attach as much importance to the design and manufacturing process as to the final object. They wish to be in line with a concrete societal reality, by developing singular stories replying to unique contexts, through a reflection on uses, and in a collective dynamic.

They use to work with the small scale in order to link the architectural practice to the making, the touch, the understanding and the research through the tool of the hand, and they pay specific attention to the materials and the details.

Finally, they wish to include their action in a social commitment approach, with constant questioning on the current challenges of the environment, consumption and re-use.







Vigouroux Mathilde

Paris // France

Mathilde est une architecte française issue d’un parcours professionnel fort de plusieurs expériences en région parisienne, et qui exerce son activité libérale tantôt seule, tantôt associée. Si elle offre majoritairement ses services à des clients particuliers dans le cadre de restructurations d’appartements ou extensions de maisons individuelles, elle a récemment orienté une partie de son activité vers le domaine du graphisme. Dans le cadre de sa pratique architecturale, la raison qui l’anime profondément est de fédérer des individus par le biais de projets créatifs diversifiés et de rencontres inspirantes, valorisant la culture et le patrimoine existant, pour transmettre des connaissances, surprendre, partager des émotions et créer du lien tout en se cultivant et en apprenant continuellement. Elle s’attache pour cette raison à explorer des échelles variées de projets, axés sur une approche éclectique : l’art du papier qui la passionne, l’illustration, les mots, la scénographie… toujours au service de l’architecture.



Mathilde is a French architect whose professional background is based on many experiences around Paris, and who practices her liberal activity sometimes alone, sometimes associated with colleagues. While she mainly offers her services to individual clients for both renovation of apartments or extension of individual houses, she recently focused part of her activity on the speciality of graphics. As part of her own architectural practice, the reason that deeply motivates her is to federate individuals through diverse creative projects and inspiring meetings, valuing culture and architectural heritage, to transmit knowledge, to surprise, to share emotions and connect people, while cultivating and learning herself continuously. For this reason, she strives to explore various scales of projects, focused on an eclectic approach : paper art that fascinates her, illustration, words, scenography... always at the service of architecture.







Atelier MICROMEGA

Gauthier Martinez, Alexandre Lahaye, Thomas Pourteyroux, Justine Guyard, Charlie Granjon
Lyon // France


Architectes, Urbaniste, Paysagiste, et surtout amis, nous sommes 5 jeunes professionnels qui avons décidé au sortir des études, de vivre une aventure commune, l’Atelier Micromega.
Depuis 2016, nous cherchons des modes d’interventions pour créer, fabriquer, échanger, avec les usagers et les matériaux, l’espace et le territoire. Peu à peu nos consciences s’éveillent et l’impératif de concevoir de manière responsable autour des savoir-faire et des ressources locales, nous paraît essentiel.
Nous souhaitons révéler les potentiels cachés d’un site par le projet, dont l’histoire singulière mène le visiteur à la réflexion, et à s’approprier l’installation.
Dans un monde toujours plus complexe , notre travail se base sur le détournement, l’évocation et l’immersion afin de donner du plaisir à l’usager, par le corps et par l’esprit.


Architects, Urban Planner, Landscape Architect, and above all friends, we are 5 young professionals who decided, at the end of their studies, to live a common adventure, the Atelier Micromega.
Since 2016, we have been looking for modes of interventions to create, manufacture, exchange, with users and materials, space and territory. Little by little our awareness is gradually awakening, and the imperative to design responsibly by around local know-how and resources seems essential to us.
We want to reveal the hidden potentials of a site through the project, whose singular story leads the visitor to reflection, and to appropriate the installation.
In an increasingly complex world, our work is based on diversion, evocation, immersion in order to give pleasure to the user through the body and the mind.









Hernandez Hugues, Marty Ariane, Baufils Morgan

Bordeaux // France

Ariane Marty, Hugues Hernandez et Morgan Baufils, sont trois Architectes HMONP diplômés de l’Ecole Nationale d’Architecture de Bordeaux depuis 2018.

En parallèle de leurs pratiques au sein d’agences d’Architecture bordelaises, ils collaborent sur différents projets et concours, leur permettant d’investir des thématiques spatiales, sociales, artistiques, et de définir ainsi le cadre de leur pratique collective. Ils façonnent un territoire d’expérimentation et de recherche au service d’un engagement partagé autour du projet d’Architecture.
Convaincus du rôle politique de l’Architecture, ils développent à des échelles et contextes variés, un attachement particulier à la spatialisation de problématiques sociétales ainsi qu’à la symbolique et l’identité des lieux. Leurs interventions se veulent toujours situées et porteuses de sens, tant dans un contexte paysager, rural, urbain, que social, au profit d’un récit architectural généreux lui faisant dépasser sa seule réalité construite.

Leur travail tend à rechercher un équilibre entre la radicalité d’un propos, la singularité d’une écriture, la relation du projet à son contexte, et l’attention donnée aux usages et aux besoins du programme.



Ariane Marty, Hugues Hernandez and Morgan Baufils, are three HMONP Architects graduated from the National School of Architecture of Bordeaux since 2018.

In parallel with their collaborations within Bordeaux Architecture agencies, they work together on different projects and competitions, allowing them to invest in spatial, social, artistic themes, and thus to define a common approach into their collective practice. They try to create a territory of experimentation and research, and a common commitment in Architecture. Convinced of Architecture political purpose, they claim a particular attachment to the spatialization of societal issues, to the symbolism and identity of places, on all scales and contexts. They want their interventions to be always related to their local context and meaningful, whatever their location, in rural or urban territory, in all socials contexts, for the benefit of a generous architectural narration, that makes the project go beyond its only constructed reality.

Their work tends to seek a balance between the spatial proposition radicality, the aesthetic singularity, the project connections to its context, and the attention given to the uses and the program needs.






Soto Antunez Isabel, Gonzalez Gracia Elena

Pantin // France / Séville //Espagne

Nous nous sommes rencontrées lors de notre première année en école d’architecture à Séville (Espagne) il y a dix ans. Depuis, notre amitié et notre passion par l’architecture nous a amené à collaborer sur plusieurs projets, le FAV étant notre plus grand défi pour 2020.
Architecte diplômée de l’ETSA de Séville, Elena concilie son activité de recherche à l’Université de Séville avec son travail en tant qu’architecte au sein des différents agences d’architecture en Espagne.

Isabel, architecte (ENSA Paris-Malaquais) et ingénieure des bâtiments (Université de Grenade), habite en France depuis 2011. Elle a travaillée avec des architectes de renommé international comme Kengo Kuma et Renzo Piano. Aujourd’hui Isabel lance son agence où elle réfléchit à une architecture plus sensible et émotionnelle et enseigne en même temps à l’Ecole des Ponts ParisTech.



We have met during our first year at the Architectural School of Sevilla (Spain) ten years ago. After that, our friendship and our passion about architecture brought us to collaborate in different projects, the FAV is our biggest challenge for 2020.
Architect graduated from the ETSA of Sevilla, Elena combines her research activity at the University of Sevilla with her work as a young architect collaborating with different architecture practices.

Isabel, architect (ENSA Paris-Malaquais) and building engineer (University of Granada), live in France since 2011. She has worked with international famous architects as Kengo Kuma and Renzo Piano. Nowadays, she starts her own practice where she thinks about a more sensitive and emotional architecture and she teaches at the same time at the Ecole des Ponts ParisTech.





Farga

Laffargue Anthony, Millet Lauranne
Lyon / Gaillard // France

Nous sommes deux jeunes architectes HMONP issus de l’école de Lyon et Grenoble. Depuis notre diplôme, nous avons la chance de travailler dans des agences remarquées pour la qualité de leur production. Notre studio – FARGA - est en formation et livre parallèlement son premier projet. La participation à de nombreux concours dédié aux jeunes architectes nous permet de démontrer notre engagement autour de l’habitat et les modes de vie contemporain, d’un nouvel urbanisme non uniforme et multipolaire, de la place de l’artisan dans le processus de construction.

Nos projets s’articulent le long d’une narration transversale aux différentes échelles. Nous convoquons au cours de ce récit des notions aussi diverses que les usages ou la matérialité. Nous avons également à cœur d’apporter une réponse qui déploie des moyens à la juste mesure du projet.
Nous sommes convaincus que l’acte de bâtir doit avant tout être culturel, et s’adresser au plus grand nombre.



We are two young architects graduated from the schools of Lyon and Grenoble. Since graduation, we are lucky to work for offices wih recognized expertise and delivery.  We are currently starting our own studio – FARGA – and we are delivering our first housing project at the same time. To be engagded in a lot of young architects competitions shows our interest in contemporary issues : new ways of living, new urban forms, the place of craftmanship in the building process.

Our projects are built along a narrative way that crosses various scales. We manipulate diverse ideas in our work such as uses or materiality and its perception. We seek solutions that are reasonables and proportionate to each context.
We trust the building act to be a cultural intervention that must suit most of us.




Nathan Crouzet 

Nathan Crouzet et SCOP ECOTERRE
Paris / Sauve // France

Notre démarche a été de former une équipe constituée d’un jeune architecte-urbaniste et de la SCOP Ecoterre, entreprise artisanale de la région Occitanie, pouvant alors soutenir ensemble la réalisation d’un projet architectural manifeste. Face aux bouleversements que notre génération va indubitablement connaître au cours du XXIème, il est impératif de changer notre manière de vivre et de construire. A notre niveau, nous souhaitons alors communiquer aux visiteurs du festival qu’il est possible de vivre et construire autrement. Entamer la transition.

Si l’approche professionnelle est différente, tournée vers la conception et la création pour l’un et vers l’économie, les matériaux, le chantier pour l’autre, la passion de la construction terre que nous  expérimentons chacun à notre manière depuis des années, la façon d’aborder l’espace et le contexte nous rapprochent. En construction neuve ou en restauration, nous privilégions toujours le bon sens, la simplicité, les matières naturelles au bilan carbone bas, l’économie locale, les rapports humains, le dialogue et l’apprentissage.



Our approach was to form a team between a young architect-urban planner and the SCOP Ecoterre, a craft company in the Occitania region, enabling us to jointly support the realization of a manifest architectural project. Given the upheavals that our generation will undoubtedly experience during the 21st century, it is imperative to change the way that we live and build. At our own scale, we thus wish to communicate to the festival's visitors that it is possible to live and build differently. To begin the transition.

Our professional approach is different: one searches design and creation, the other is focused on economy, materials, the construction site. However our common passion for building with earth, that we experience each in our own way since many years, as well as our approach of space and context bring us together. In new buildings or in restoration, we always favor common sense, simplicity, natural materials with a low carbon footprint, local economy, human relationships, dialogue and learning.






Frédéric Champagne et Leon Seibert

Montreal // Canada / Aix-la-chapelle // Allemagne

Leon Seibert (gauche) et Frédéric Champagne (droite) se rencontrent en 2019 dans une firme d’architecture de Rotterdam où ils découvrent des affinités quant à leur approche à la conception et à l’humour. À la suite de leurs retours respectifs au Canada et en Allemagne, le FAV devient, pour les deux gradués en architecture, une opportunité d’explorer un discours satirique à l’échelle de l’objet. Leur recherche se veut dans l’air du temps; teintée d’iconographie et de sous-entendus. Intrigués par l’ambiguïté d’un festival grand public sous le thème de l’architecture, ils explorent le rapport étroit et problématique entre l’art de construire et l’art numérique dans le discours architectural contemporain.


Leon Seibert (left) and Frederic Champagne (right) met in 2019 while working for an architecture office in Rotterdam. They quickly discovered shared affinities as to their approach to design and humor. Following their return to Canada and Germany, the FAV became, for the two architecture graduates, an opportunity to test a tongue-in-cheek discourse on the scale of object design. Their research is in keeping with the times, working with iconographic statements. Intrigued by the ambiguity of a wide audience festival on the theme of architecture, they decided to explore the strong and divisive relationship between the physical and digital craft in the contemporary architectural discourse.