FAV 2020     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications             


Éole
Windheads - Master de Diseño, Entorno y Arquitectura, ELISAVA, Barcelone - Felipe Antonio SALAZAR DIAZ-GRANADOS & Africa Karina ARREOLA HERRERA & Ana Rita MARQUES RODRIGUES & Daniela CANTO CAMARGO & Felix Pierre LEVEQUE & Antonio Nardozzi & Maria Dolores del Sol Ontalba
Barcelone // Espagne

Le projet prend pour base l’effet papillon selon lequel, «le battement d’ailes d’un papillon au Brésil pourrait provoquer une tornade au Texas». Le projet illustre cette théorie proche de celle du chaos. Dans le couloir les visiteurs sont invités à se munir d’une feuille à la couper, la plier des feuilles d’aluminium pour en faire des moulins à vents. Puis une éolienne activée par un vélo permet de produire du vent et d’agir sur l’ensemble de l’architecture vive. L’architecture proposée ici est composée de différents éléments, chacun entraînant un effet sur l’autre. La cour devient un terrain d’expérimentation architectural et spatial. L’espace est devenu technologique et s’engage dans un processus évolutif qui donne à la cour une toute nouvelle image. Celle d’une cour qui vit et qui évolue. Oscillant entre l’imprévisible et le prévisible.

A flower, the wind. Invisible gods, reflecting and the butterfly fluttering. So then… It just happens! Deployment of shapes, playing along to recreate themselves. Inside, a dream of mirrors. Outside, reality. And the wind, from outside comes in. The installation intends to generate a perception of breathing, shadowing and brightness. It’s constructed in a place where the public can interact and manipulate the environment. It’s the achievement to reuse obsolete objects, and give them a second life. The public participates in the experience being the principal analogist of the all system while making it function, making the environment mutate, and observe the great happening sensing it at the same time.