FAV 2020     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications             


EMPR(EI)NTEZ-VOUS !
Arga - Régis Roudil & Aurélia Guimard
Nice // France

Régis ROUDIL et Aurélia GUIMARD sont tous deux diplomés en 2008 à l’Ecole d’Architecture de Marseille, avec les félicitations du jury. Suite à l’obtention du diplôme, ils prennent la direction de Nice. Ainsi, ils travaillent dans plusieurs agences niçoises dont CAB, COMTE et VOLLENWEIDER et l’Atelier BARANI. Parallèlement ils participent à plusieurs concours, appel à idées ou projets d’architecture. Depuis peu, ils s’installent dans la région d’Aix-Marseille et se décident à participer au FAV 2013. Leur expérience se développe au fil des approches à différentes échelles dans des domaines tels que l’architecture, l’urbanisme, la scénographie et la photographie. Généreux, à la motivation sans cesse grandissante et à la sensibilité commune, ils travaillent dans l’intention de transcender un lieu en manipulant les thèmes de la masse, la lumière et la matière.

Régis ROUDIL and Aurelia GUIMARD are both graduated in 2008 at the School of Architecture of Marseille, with honors. Following graduation, they take towards Nice. Thus, they work with several agencies as CAB, COMTE and VOLLENWEIDER and the Atelier BARANI. Meanwhile they participate in several competitions, call for ideas or architectural projects. Recently, they settled in the region of Aix-Marseille and decide to participate to the FAV 2013. Their experience develops over approaches of different scales in areas such as architecture, urban planning, staging and photography. Generous, with motivation constantly growing and common sensibility, they intend to work in a place by manipulating transcend the issues of mass, light and matter.



Souvenir...Chaque acte, chaque moment, chaque odeur, chaque lieu peut être à l’origine de la création d’un souvenir. Le souvenir peut s’ancrer dans une mémoire commune ou dans une intimité propre à chacun. Les sens sont alors largement sollicités. Une vague d’émotions nous envahie, positive ou négative. Ici, il sera interrogé l’interaction entre la mémoire du geste et le souvenir créé par le geste. La structure offre une matière qui mémorise les formes et les gestes : une matière de la mémoire. Comme pour entrer en résonance avec le souvenir d’écritures faites par nos précédents, l’installation se caractérise comme la fabrication d’une texture par l’accumulation des scarifications dessinées par le public. Au sol en tissu blanc placé en continuité des façades du volume accompagne le visiteur jusqu’au projet, il mémorise leurs pas, les empreintes inconscientes du passage. Ainsi, se superposent et se répondent, les empreintes volontaires ou involontaires du public tout en marquant l’installation d’une perpétuelle évolution, symbole du souvenir.

Remember … Every act, every moment, every smell, every place can cause the creation of a memory. The memory may be anchored in a shared memory or a specific individual privacy. The senses are so widely sought. A wave of emotions we invaded, positive or negative. Here, he will be questioned interaction between memory and the memory of the gesture created by the gesture. The structure provides a material that stores and gestures forms: one for the memory. As to resonate with the memory writes by our previous installation is characterized by the production of a texture by the accumulation of scars drawn by the public. Ground white cloth placed in continuity of facades volume accompanies the visitor to the project, not their stores, the unconscious imprints of the passage. Thus, overlap and meet, fingerprints voluntary or involuntary public while marking the installation of an evolving symbol of remembrance.