FAV 2023     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications  -   Collaborations  -  MedI-FAV         


CHRYSALIDE
Yves ROLIN
Paris // France

Yves Rolin est diplômé de l’Ecole d’Architecture de Bretagne. Après avoir réalisé un jardin en 2006 au « Festival International de Chaumont sur Loire », il s’installe à Paris. En 2007, il obtient le deuxième prix du concours d’idée « Habiter Paris » et son projet est remarqué à « minimaousse 2 ». Il travaille alors au sein d’agence comme OAL Edouard François ou Bruno Mader architecture sur des bâtiments publics. Ces stimulantes expériences professionnelles sont ponctuées par de longs voyages en Amérique du sud où il participe à des chantiers d’éco-construction. Ecologiste convaincu, il considère que les préoccupations environnementales doivent être au cœur de toute démarche architecturale. Il travaille principalement sur le dialogue entre l’architecture et le paysage, ainsi que sur les matières et leurs implications dans une architecture narrative, créatrice d’imaginaire.

Yves Rolin graduated from the School of Architecture of Bretagne, France. After he realized a garden in 2006 to the " International Festival of Chaumont sur Loire ", he settled down in Paris. In 2007, he got the second Prize of the competition of idea " Living in Paris " and his project was noticed at " minimaousse 2 ". He then worked within the office like OAL Edouard François or Bruno Mader on structures for facilities. These stimulating work experiences are punctuated by long trips to South America where he participated in building in sites of eco-construction.
Structure « naturelle » éphémère.


Du sol de la cour émerge un champ d’herbes d’or qui ondulent et scintillent. Une chrysalide de dentelle, volume parfait d’ombre et de lumière, flotte au-dessus. Les battements d’ailes des papillons créent un mouvement perpétuel qui rend le cube vibrant, vivant. C’est un paysage humanisé, contrôlé, factice. Un souvenir de Nature sublimée, transformée par l’Homme. Une confrontation entre les formes géométriques et naturelles, celle que l’on retrouve gravée sur les façades de cette cour. Un écrin éphémère d’un fragment de nature, qui s’ouvrira pour laisser s’envoler les papillons dans le ciel de Montpellier.

“Natural” short-lived structure. A gold grass field emerges from the ground that undulates and scintillates. A lace chrysalis, perfect volume of shade and light, is floating above. The butterflies’ wing beats create a perpetual motion that maintains the cube vibrating and alive. It is a humanized landscape, controlled and factitious. It is the memory of a sublimated Nature, transformed by the Man. A confrontation between the geometrical and natural forms that which one finds engraved on the frontages of this courtyard. An ephemeral case of a nature’ fragment, which will eventually open to let the butterflies fly away in the sky of Montpellier.