FAV 2023     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications  -   Collaborations  -  MedI-FAV         


BALADE SENSORIELLE
REMY POUX
Paris // France

Rémy Poux, diplômé de l’École d’Architecture de Paris La Villette depuis 2006 s’installe à son compte à Paris en 2010 et collabore avec Air architecture, Bruno Rollet, Philippe Dubus et b.O architectes. La participation à de nombreux concours d’idées lui permet de développer une méthode de travail qui lui est propre : travail de documentation approfondi et phase narrative qui consiste pour lui à écrire un scénario architectural, l’histoire du projet.

Rémy Poux graduated from the school of architecture Paris-La-Villette in 2006; he set up his own business in 2010 in Paris and collaborates with Air architecture, Bruno Rollet, Philippe Dubus and b. O architects. A lot of participations to idea’s competitions allow him to develop his own method of work: an important work of documentation deepened and a narrative phase which consists to write an architectural scenario, the project’s story.


Qu’est ce qui permet à la population de se rencontrer ? Balade sensorielle répond à ces questions. La société moderne nous permet de nous rencontrer virtuellement, mais sans réellement communiquer et se connaître. Balade sensorielle a pour objectif de favoriser la communication, la découverte de l’autre, la proximité. Que ce soit dans un ascenseur, une salle d’attente ou même dans les transports en commun, le contact physique est permanent, cependant sans que personne n’ose s’adresser un mot. Afin de remédier à cet éloignement relationnel avec l’autre, pourtant si proche, il faut réapprendre les bases de la communication qui passent à travers : "le contact, le regard, l’écoute et la parole." L’installation réanime les sens au travers d’une balade aménagée. La Balade sensorielle est un lieu où l’espace se rétrécit et créée une proximité interactive entre les visiteurs. Il s’agit ici de provoquer "un contact physique qui aurait pour but de favoriser une rencontre". Cette structure donnerait aux individus l’occasion de se rencontrer aux travers de leurs sens. "Tout d’abord la vue serait mise en valeur par un filtre visuel qui balaierait l’espace" telle une persienne ou un moucharabieh. Celui-ci laisserait apercevoir une silhouette, un mouvement, nous incitant à vouloir « en voir » d’avantage, et d’aller à la rencontre de cette silhouette. Puis l’ouïe serait représentée par un filtre auditif, au cœur de « l’isoloir à palabres », le contact sonore et vocal menant au dialogue et à la confession. Aussi, ce serait dans cet espace protégé que le visiteur pourrait raconter son quotidien, admirer ensemble la cour. Le flâneur pourrait alors faire découvrir à son interlocuteur les autres sites du festival et échanger ensemble sur celles-ci.

What enables people to meet? “Balade sensorielle” (Senses’s walking) answers these questions. Modern society allows us to meet virtually, without actually communicate and know each other. “Balade sensorielle” wants to promote the communication, the discovery of other, and the proximity. Whether in an elevator, a waiting room or even in public transport, physical contact is permanent, however, no one dares speak a word. To remedy this distance relationship with each other, yet so near, we must relearn the basics of communication that pass through "touch, look, listen and speak." Installation revives the senses through a walking. “Balade sensorielle” is a place where space gets smaller and creates a close interaction between visitors. This is to cause "physical contact to facilitate a meeting." This structure would allow individuals the opportunity to meet through their senses. At first a filter visual as a shutter, a “moucharabieh” offers the sight of a silhouette, a movement, prompting us to want to "see" more, and reach out to this figure. Then hearing would be represented by an auditory filter, the sound and voice contact leading to dialogue and confession. Also, it would be in this protected area that the visitor could tell her journey, and enjoy together the courtyard. The “flâneur”, the walker might discover the other installations of the festival and talk to all of them.