FAV 2023     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications  -   Collaborations  -  MedI-FAV         


BETWEEN DOORS
MOBA STUDIO - I. Kovačević & Y. Vašourková & K. Srámková & Z. Kuldová & B. Simonová & M. Neruda & T. Dufková
Prague // République Tchèque

La plateforme Moba fondée par Igor Kovacevic et Yvette Vašourková à Prague en 2000 est en constante recherche d’une nouvelle interprétation de la ville contemporaine et de son enrichissement culturel en République tchèque et à l’étranger. En 2001 MOBA a participé à la création du Centre pour l’architecture de l’Europe Centrale, première organisation architecturale indépendante tchèque, qui se consacre à la théorie et à la recherche dans les champs de l’architecture.

The platform MOBA established by Igor Kovacevic and Yvette Vasourková in Prague in 2000 is searching a new interpretation of the contemporary city and its cultural enrichment as well in Czech republic as abroad. In 2001 MOBA participated in the creation of the Center for the architecture of Central Europe, first Czech independent architectural organization, which dedicates itself to the theory and to research in fields of the architecture.


Dans notre monde de plus en plus virtuel il est important de "redonner un sens au contact réel" qui est plus personnel. La porte est pour la plateforme MOBA "l’instrument" pour une rencontre directe, faire connaissance avec quelqu’un ou découvrir un nouvel endroit. La porte offrait de tout temps l’opportunité d’une rencontre imprévue. De nos jours ce rôle disparaît peu à peu. On ne se rencontre plus par hasard mais de façon arrangé. Souvent on préfère envoyer un message plutôt que de sonner à la porte. BETWEEN DOORS redonne à la porte son sens social, originel : un lieu de rencontre. Chaque porte est spécifique, elle a son origine et son passé. Différents mondes s'enchaînent côte à côte, représentés par la porte de l’appartement, de la galerie marchande, d’une institution ou encore par la porte de prison. Ces différents mondes ne se rencontrent pas en réalité, c’est pourquoi dans la cour ils forment des mondes séparés créant une "tension " qui pousse "le visiteur à les découvrir" et à les ouvrir. Ceci crée une opportunité pour des rencontres inattendues, en "face à face".
Les portes utilisées pour l’installation viennent de bâtiments en démolition et leurs origines varient. Leur passé est dévoilé au visiteur par son histoire inscrite dans les lignes.

In this world more and more virtual, it’s important to restore a sense in the real contact which is more personal. The door is for us the instrument for a direct meeting, to get acquainted with somebody or to discover a new place. The door always offered the opportunity of a meeting unforeseen. Nowadays this role disappears little by little. We do not meet any more accidentally but of a way settled. Often we prefer to send a message rather than to ring. In our installation we restore in the door its original social sense: “A meeting place “. Every door is specific, it has its origin and its past. We chain various worlds side by side, which we present by the door of the apartment, the shopping gallery, the institution or still by door of prison. These various worlds do not meet in reality that is why in the courtyard they form separated worlds creating a tension which provokes the visitor to discover them by opening these doors. This creates an opportunity for meetings face to face of people random. Doors used for the installation come from buildings in demolition and their origin can vary.. Their past revealed to the visitor by its story registered in lines between.