FAV 2020     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications             


BANDE A PART
FLEX ARCHITECTURE : Julien BONNOT & Mélanie GERBAIL
Montpellier // France

Architectes diplômés en 2006 de l’école nationale supérieure de l’architecture de Montpellier. Depuis 2006 nous travaillons dans diverses agences montpelliéraines. En 2008 à 26 et 25 ans nous créons le collectif fleX architecture. fleX architecture est un collectif de jeunes architectes qui cherche à développer des expériences informelles et immatérielles autour de la pensée d’une architecture. Soucieux de la portée culturelle de notre profession nous entreprenons par l’initiation de ce collectif une démarche intellectuelle jalonnée de rencontres, de partages et de confrontations. fleX architecture est une structure mouvante, flexible qui autour de ces deux membres fondateurs invite tout jeune architecte, artiste, designer à confronter ses certitudes.

Gratuated in Architecture in 2006, from the National and Superior School of Architecture of Montpellier, we work since then in various offices of Architecture in Montpellier, France. In 2008 at 26 and 25 years old we create the team fleXarchitecture. fleX architecture is a team of young architects that try to develop informal immaterial experiences and upon architecture. Concerned by the cultural impact of our job we be began by the initiation of this team a thinking process marked out by meetins, sharings, and confrontations. fleX architecture is an unstable, flexible structure which around its two founding members invites any young architect, artist, designer to confront their believes.


Une bande de tissu blanc dépasse et attire le regard. La curiosité de chacun s’éveille, l’envie de pénétrer est la plus forte. Le tissu se déroule, s’étend, se ploie et m’invite à progresser. Au fond la cour, lumineuse, comme point d’orgue de ce parcours dans lequel la bande de tissu ne peut que disparaître et laisser place. Le film peut commencer… Contraste d’une forme contemporaine universelle mondialisée avec la prégnance d’un langage architectural codifié. Le vide de la rue à la cour est le vecteur de découverte des codes architecturaux classiques, il en est le support. Notre projet en est le pendant, une installation formelle, matérielle : il conduira le visiteur vers des lieux inconnus et immatériels. De l’éphémère curiosité engendrée par cet objet décontextualisé nous entendons le mener vers des interrogations toutes autres. Ces interrogations sur les codes passés et actuels, sur l’évolution de ceux-ci, sur ce que représente aujourd’hui l’architecture d’hier seront posées au travers de séquences vidéo réalisées par des artistes et architectes de toutes origines. Des productions seront projetées sur le support architecturé lui-même qui a pour vocation de mettre en exergue la singularité des réponses.

A white fabric band exceeds and attracts the glance. The curiosity calls passers-by attention, indeed they must get in. The fabric is held, extends, and invites to move forward. At the bottom of the porch is the courtyard, it is luminous, this is where the fabric can disappear and vanish. The film can start… Contrast of a global and universal contemporary form with the pregnancy of a codified architectural language. The emptiness from the street to the courtyard is the vector for the discovery of traditional architectural codes, it happens to be its support. Our project depends on that, it is a formal, material installation: it will lead the visitor towards unknown and immaterial places. Short-lived curiosity generated by this decontextualized object we intend to carry out it towards totally different matters. These interrogations about past and current codes, about their evolution, about what the architecture of yesterday represents today will be questioned through video sequences made by artists and architects of several origins. Productions will be shown on the structure itself which enlightens the singularity of the answers.